Ce jour là : 20 mars

Chaque jour retrouvez le calendrier des persécutions survenues en 1914-1919 puis en 1939-1946 : –x#x–x#x–x#x–

20 mars 1895

L’État français entreprend un grand recensement des nomades. C’est un nouveau durcissement à l’égard des populations non-sédentaires. Cet état comprend les noms, prénoms, âge, nationalités, professions, nature des papiers et observations et renseignements recueillis des intéressés, mais pêche encore en pratique dans la distinction des bohémiens par rapport au reste de la population… Par contre il semble bien qu’une distinction soit faite entre bohémiens et nomades. Sûrement que l’un était plus bronzé que l’autre. Seuls 22 départements on conservé la trace de ce recensement. Dans les Bouches-du-Rhône cela forme un petit dossier de quelques pages. Si l’on se concentre sur le cas d’Arles, les archives révèlent que le recensement s’est étalé sur 4 jours (recensement sur le terrain le 20 puis production des documents jusqu’au 23 mars) et a mobilisé plusieurs services : la préfecture des Bouche-du-Rhône, la sous-préfecture d’Arles, et la section d’Arles de la 15e légion du 15e corps d’armée de la Gendarmerie Nationale qui fournissent 3 documents : l’état nominatif des nomades et bohémiens étrangers, le recensement des nomades et bohémiens, l’état nominatif des nomades et bohémiens rencontrés pendant le recensement.

17 personnes sont contrôlées nominativement. 59 personnes sont estimées au total.

14 sont de nationalité Française, 2 Suisse, 1 Italienne.

15 adultes, 2 enfants identifiés

Les catégories professionnelles se partagent entre 5 marchands forains (auxquels il faudrait probablement ajouter le détenteur d’une patente), 3 artistes et 2 artisans. Sur les 7 personnes restantes 1 est sans profession officiellement, 2 sont vraiment trop jeunes pour travailler…

La diversité des documents produits (4 passeports (auxquels il faut probablement rattacher les 3 sans-papiers qui voyagent dans le même groupe), 4 livrets ouvriers (supprimés depuis 1890…), 1 livret militaire, 1 livret de famille, 1 patente, 1 certificat de naissance) pour la nouvelle police scientifique qui se met en place pose certainement problème et pousse à la création d’un document unique.

« Des emplacements spéciaux sont réservés aux nomades et bohémiens voyageant avec des voitures. Ils sont surveillés par la police. » Les places désignées sont déjà là… Ce sont elles aujourd’hui qui réalisent les comptages.

20 mars 1917

Crest : évasions de Rosa REINHARD, 22 ans, avec Louis MEINHARD, 27 ans.

20 mars 1918

Crest : libération de la famille WINTERSTEIN, 16 personnes…


Il y a 100 ans jour pour jour, le 20 mars 1919

Malgré la signature de l’Armistice 127 jours auparavant, le camp de concentration reste ouvert…


20 mars 1921

« [les forains] déclarent que la loi les concernant sur laquelle doit se prononcer le Sénat est une loi d’exception à laquelle ils ne se soumettent pas. […] C’est que la Chambre a voté, le 22 décembre dernier, une loi actuellement pendante au Sénat qui ne tend rien moins qu’à mettre les romanichels, gitanos, ramogiz et autres trimardeurs dans le même panier que les forains. […] L’idée est bonne en ce qui concerne les romanichels ; elle est mauvaise en ce qui concerne les forains. » Le Petit Parisien, « Les forains refusent de se laisser mesurer » Le projet de loi sous leur pression et avec l’accord du désormais sénateur Etienne FLANDIN distingue 3 « classes » nettement définies : les Ambulants ou « forains » (français ou étrangers) et les « Nomades » forains français, et les Nomades étrangers.


20 mars 1941

Argelès : Naissance à la maternité d’Elne (Hérault) d’Encarnacion MOURE


20 mars 1942

Rivesaltes : internement de Frédéric SCHNEIDER, matricule 14019…


20 mars 1943

Arles: évacuation sur l’hôpital d’Arles : Jean FOURMANN (1936), Maria YANKOWICH-PAPADOPOULOS


20 mars 1944

Arles:  Arrestation : Irène BLANVIN, évadée


20 mars 1946

2 174 ème jour d’internement pour des milliers de nomades dans les camps français…


Ne les oublions pas !  –  Ma bis te gar !  – Ma bisterdom tumare anava !

• Agde • Argelès-sur-Mer • Arc-et-Sennas • Saliers-ArlesLe Barcarès • Barenton • Bayonne • Brens • Brignoles • Coudrecieux • Crest • Fort-Barraux • Gavray • Gurs • Jargeau • Lannemezan • Les Alliers • Linas-Monthléry • Limoges • Louviers • Mérignac • Montreuil-Bellay • Mulsanne • Nexon • Noé • Poitiers • Récébédou • Rennes • Rieucros • Rivesaltes • Saint-Maurice-aux-Riches-Hommes • Saint Paul d’Eyjaux • Saint-Sulpice-la-Pointe • Septfonds • Sisteron • Tarbes • Le Vernet d’Ariège • 

Sources : Mémorial des Nomades de France, fond documentaire et archives • Archives Nationales • Archives départementales 03, 07, 09, 10, 11, 13, 14, 16, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 30, 31, 33, 34, 36, 37, 38, 40, 43, 44, 45, 47, 49, 50, 52, 61, 63, 64, 66, 67, 71, 72, 77, 78, 81, 82, 84, 85, 86, 87, 89, 91 • Archives municipales • Archives familiales privées • Bibliothèque Nationale de France • Archives de la Croix-Rouge Internationale • Bundesarchiv •