Jean DOURLET (1924 )

Jean « Biliquin » DOURLET, né le 05/04/1924 à Tauxigny (Indre-et-Loire), fils de Jean « Fassette » DOURLET (1902-1976) et de Simone, Eugénie, Octavie « Marcela » DUVILLE (1903- ), célibataire, Français, nomade, vannier, catholique.

Vient de Touraine. Départ de Châteauroux (Indre)

Interné au Camp d’Hébergement de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) le 19 juillet 1942, matricule 15 284.

Transfert n°7735, & 3611 au camp de Saliers, commune d’Arles. N° 6 dans le convoi du 20 juillet 1942. Interné au Camp de Nomades de Saliers (Bouches-du-Rhône) le 21 juillet 1942, matricule 36, cabane 6, catégorie J3. Évadé le 15 décembre 1942. Entré à nouveau le 15 janvier 1943. Départ du camp le 16 avril 1943, détaché à l’agriculture. Rentre de l’agriculture le 15 février 1944. Repart à l’agriculture le 21 février 1944. Rentre de l’agriculture le 03 juillet 1944. Repart à l’agriculture le 07 juillet 1944. Rentre de l’agriculture le 07 août 1944. Repart à l’agriculture le 08 août 1944. Rentre de l’agriculture le 16 août 1944. Évadé le 18 août 1944.

Marié à Saint-Amand-de-Vendôme (Loir-et-Cher), le 14 octobre 1955, avec Élodie Augustine DUVIL.

Décès à Dreux (Eure-et-Loire) le 03 décembre 1986, âgé de 62 ans.


Parcours géographique


Documents d’identité et de police

Carnet anthropométrique d’identité nomades n° 84 811.


Documents d’internement


Sources

AD13, 142 W 98, fiche d’interné Maintenus.

AD66, 1260 W 88, & 100 registres sorties Rivesaltes.

EC Tauxigny/1924/N/4 ;