[:fr]Lettre ouverte au président de la République[:]

[:fr]Monsieur le Président de la République
Palais de l’Elysée
55 rue du Fg Saint-Honoré,
75008 Paris

Objet : votre interview du 1er février 2019
Le 12 février 2019

Monsieur le Président de la République,
Au cours d’un entretien avec le journal le « Point », le 1er février 2019, vous avez évoqué la question des « gilets jaunes » et le cas de M. Christophe Dettinger, ancien boxeur professionnel, qui a été filmé en train de frapper des policiers lors d’une manifestation.
Au sujet de la vidéo que le boxeur a diffusée pour expliquer ses gestes, vous auriez affirmé : « Le type, il n’a pas les mots d’un Gitan. Il n’a pas les mots d’un boxeur gitan », propos non démentis par votre service de communication.
Permettez-nous de vous interpeller à notre tour : ces mots, que vous avez prononcés, sont-ils vraiment les mots d’un Président de la République française ? Pouvez-vous nous dire quels auraient été, selon vous, les « mots d’un Gitan » ? Que voulez-vous sous-entendre par de tels propos ?
Vos affirmations nous ont extrêmement choqués car nous y voyons l’expression d’un racisme envers les Gitans, une allégation portant à l’honneur de toute une communauté, et plus largement à l’honneur des Français « Voyageurs » dans toute leur diversité.
Vos propos sont très dommageables parce que vous nous stigmatisez, sans distinction, comme des personnes manipulables, incapables de réfléchir par elles-mêmes, comme des incultes aussi, comme des citoyens de seconde zone, finalement.
Nous ne prenons pas vos propos à la légère Monsieur le Président.
Parce que vous êtes Président de la République et que vous avez une responsabilité vis-à-vis de tous vos concitoyens et une obligation de respect à l’égard de l’ensemble des personnes vivant sur le sol français.
Parce que ce que nous attendons, nous Français.e.s, d’un Président de la République, c’est d’être le garant de l’unité de la nation, des libertés individuelles, de l’égalité de traitement, et d’une fraternité partagée dans un projet commun.
Vos propos auront des incidences graves. Outre le fait que vous vous aliénez tous les Voyageurs, vos propos constituent un précédent, justifiant le mépris souvent exprimé à notre égard au titre que « même le Président de la République l’a dit ».
Vos propos non seulement banaliseront les discours racistes des responsables politiques qui ont l’habitude de nous stigmatiser, nous renvoyant à un imaginaire ostracisant, mais favoriseront certainement les actes discriminatoires à l’égard des « Voyageurs », la haine et la division.
Monsieur le Président, nous vous invitons à aller visiter l’exposition du Mémorial de la Shoah sur « L’internement des Nomades, une histoire française (1940-1946) ». Vous y verrez comment des mots comme les vôtres ont préparé le terrain à l’exclusion des minorités, à l’internement et à la mort, et ce jusqu’en 1946. Vous y découvrirez que nos aïeux se sont battus pour la France dans toutes les guerres et quand ils montaient à l’assaut, Monsieur le Président, ils criaient « Vive la France ! ».
Vous y comprendrez que la majorité des Voyageurs, Kalé, Sinté, Manouches, Yéniches, Roms, etc., sédentaires ou non, sont Français, parlent français, ont une histoire et une culture française.
Et pour ceux qui ne sont pas Français, ils ne méritent pas pour autant d’être stigmatisés de cette manière, et vous leur devez tout autant le respect.

Dans l’attente de votre réponse à cette lettre que nous rendons publique, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, notre très haute considération,

Pour le Collectif National des Associations de Citoyens Itinérants,

Nara Ritz, Porte-Parole

Contact :

C.N.A.C.I.
s/c VoxPublic
21 ter, rue Voltaire – 75011 Paris
cnacifrance@gmail.com

Annexe : liste des associations membres du C.N.A.C.I.
Liste des associations membres du Collectif National d’Associations des Citoyens Itinérants (C.N.A.C.I.)

A.F.G.V.I.F (Association familiale des gens du voyage d’Ile-de-France)
AMPRALA (Association manouche pour la promotion et le rapprochement artistique en Lorraine et Alsace)
Association de Défense des Cirques de Familles
Association Défense Manouche des Hautes-Pyrénées
« Diférence » Gens du voyage
Espoir et Fraternité Tsiganes
France Liberté Voyage
La Bohème
La Roulotte de la Solidarité
Le Mouvement Intellectuel Tsigane
Les Filles et Fils d’Interné.e.s du Camp de Saliers/ Mémorial des Nomades de France
Les Français du Voyage Association Tzigane
Les Gens du voyage de Gièvres (Loir-et-Cher)
Nomades de France (Hauts de France)
Voyageurs des Hauts-de-France
U.D.A.F. (Union Défense Active Foraine)[:]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *