Une Honte Oubliée, le film

1939 : les idéologies racistes, nationalistes et fascistes plongent l’Europe et le monde dans le chaos. L’humanité s’enfonce dans la guerre la plus meurtrière de tous les temps. L’Allemagne Nazie conquiert la quasi-totalité de l’Europe, et, en 1940 envahit la France qu’elle occupera durant quatre longues années.

Après la capitulation, l’État Français dirigé par le Maréchal Pétain s’engage dans une collaboration active, notamment sur le plan des idéologies racistes et antisémites.

Les Voyageurs français et étrangers, qu’ils soient roms, sinté, manouches, kalé, jenish ou même gadjé, catégorisés administrativement comme « nomades » seront au nombre des victimes de cette haine de l’autre. Forains et circassiens ne seront pas non plus épargnés.

Dés le 6 avril 1940 est publié au journal officiel un décret-loi visant à interdire la circulation des nomades sur la totalité du territoire et pour la durée de la guerre.

Recensés, ils sont astreints à résidence forcée sous la surveillance de la police, de la gendarmerie, des douanes, de troupes coloniales, ou encore de gardes champêtres… Fermes, usines, couvents, hôpitaux, carrières sont réquisitionnés durant de longs mois.

Le territoire français se couvre de camps en zone occupée comme en zone libre, et au Maghreb. Une trentaine de camps de concentrations, mais aussi des sanatoriums, des hôpitaux, des chantiers de jeunesse, sont créés où pendant toute la durée de l’occupation, les Voyageurs vont connaître les pires souffrances, et pour certains, la mort, la déportation.

Ils nous à semblé à nous, Voyageurs français, qu’il était, devant l’ignorance de nombreux français, et de bon nombre de personnels politiques, devant la montée de la xénophobie et du rejet de notre communauté, de notre devoir de réaliser ce documentaire sur l’internement de nos anciens dans des camps de concentration dans leur pays, la France durant la période de 1939 à 1946 sans autre motif qu’un racisme ordinaire.

Ce documentaire intitulé Une honte oubliée d’une durée de 90 minutes tourné en vidéo HD, contiendra un récit de ces évènements entrecoupé de témoignages de survivants de ces lieux d’internements.

Fiche technique :

Titre Une Honte oubliée

Écriture et réalisation Enola S. Cluzeau & Vincent «Nara» Ritz

Documentaliste «Gigi» Bonin, Mémorial des Nomades de France

Durée 52 & 90 minutes

Format HD 16/9

Teinte Noir & blanc et couleurs

Images et son Enola S. Cluzeau

Montage images & son Enola S. Cluzeau

Mixage son Raphaël Bigaud (Paglop studio)

Musique Thierry «Titi» Robin

Voix récitante Jean-Claude Dreyfus

Production Diffusion & Distribution Niglo films

Lieux de Tournages Montreuil-Bellay, Jargeau, Le Mans, Chateaubriant, Tours, Valence, Saliers-Arles, Les Saintes-Maries de la mer, Toulouse.

Début tournage 2015

Date de sortie 21 Février 2019, avant première au Mémorial de la Shoah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *