Célestine ADLER (1911 † 1963)

Célestine ADLER, née MULLER, le 26/06/11, à Kesseldorf (Bas-Rhin), fille de Ferdinand MULLER (10.01.1855, Kesseldorf, fils de MULLER et de C.L. KUNTZ, catholique), marié le 28 mai 1908 à Kesseldorf avec Eugénie STICHLER (17 février 1886, Bertrichamps (Meurthe-et-Moselle) † Hôpital Saint Louis, Perpignan (Pyrénées-Orientales) 18 avril 1941), fille de Georg STICHLER (ca. 1838, raccommodeur de parapluies) et de son épouse Katharina HOFFMANN, (ca. 1841), mariée avec Joseph ADLER (1905), demi-sœur de Eugénie HESS (1924) et de Louise HESS (1927), mère de Nicolas ADLER (1933, Schweighausen), Emma ADLER (1934, Niederbronn), Charles-Joseph ADLER (1938, Schweighausen), Française, de « race: nomade », sans profession, catholique.

Domiciliée à Schweighausen (Bas-Rhin) entre 1934 et 1938.

Internée au Camp de Concentration d’Argelès-sur-mer (Pyrénées-Orientales), sortie le 20 juin 1941.

Transférée au camp du Barcarès (Pyrénées-Orientales) le 23 janvier 1942, matricule 419. 

Internée au Camp d’Hébergement de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) îlot E, le 20 juin 1942. Internée au Camp d’Hébergement de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) le 16 juillet 1942, n° de sortie 208.

Transférée au Camp de Nomades de Saliers, commune d’Arles (Bouches-du-Rhône) le 25 novembre 1942. Internée le 27 novembre 1942. Évadée le 02 janvier 1943. Retour d’évasion le 07 janvier 1943. Évadée le 18 janvier 1943. Ramenée le 28 janvier 1943.

Mutée au camp de concentration pour femmes de Brens (Tarn), près de Gaillac, le 04 avril 1943.

Décédée à Schweighouse le 30 août 1963, à l’âge de 52 ans.


Parcours géographique


Documents d’état-civil et de police


Documents d’internement


Sources

AD13, 142 W 83, documents de transfert; 142 W 98, fiche d’interné Mutations.

AD66, 1260 W 76, entrées Barcarès; 1260 W 78, sorties Rivesaltes.

Etat-civil Kesseldorf/N. [Acte mariage des parents : AD67, 4 E 234/17, Kesseldorf – Etat civil – Registre de mariages 1908, 1.]