Hélène FALLER (1894 † 1943)

Hélène FALLER, épouse ERNWEIN, vannière Française, de « race: nomade (1894 † 1943).

Née le 02/08/1894, à Krautergersheim (Bas-Rhin), fille de Aloïs FALLER (02/10/1860, Kaltenhouse (Bas-Rhin), marchand de parapluies) marié le 1er février 1892 à Altorf (Bas-Rhin) avec Caroline SÉCULA (09/08/1872, Griesheim-près-Molsheim (Bas-Rhin), sœur de Charles FALLER (1892-) et de Richarde FALLER (1897, Innenheim), épouse de Jean ERNWEIN (1888 † 1943), catholique.

Carnet anthropométrique d’identité nomades n° 95 443, délivré par la préfecture de Lyon (Rhône) le 20 juin 1942. Portée sur le Carnet collectif Nomades n° 21 560 de Jean ERNWEIN. 1 m 60, cheveux châtains foncés, yeux marrons, visage ovale,

 

Réside à Schlettstadt / Selestat (Alsace). Arrêtée par la kripo (police criminelle Allemande) de Strasbourg (Bas-Rhin) en 1942 par mesure de prévention (vorbeugungshaft).

Photographiée à Lyon (Rhône) le 15 juin 1942.

Internée au Camp d’Hébergement de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) le 23 juin 1942, matricule 14 473. Vaccinée contre la typhoïde le 26 juin 1942, première injection. Vaccinée contre la typhoïde le 30 juillet 1942, deuxième injection. Vaccinée contre la typhoïde le 09 septembre 1942, troisième injection. Évadée le 07 octobre 1942, n° de sortie 5 069.

Transférée au Camp de Nomades de Saliers (Arles, Bouches-du-Rhône), le 27 novembre 1942, matricule 190, baraque 24. Sortie de la maison d’arrêt de Tarbes (Haute-Pyrénées). Comme il était prévu qu’elle se rende à Rivesaltes qui vient de fermer elle est censée être envoyée au Centre de Séjour Surveillé de Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn). Le 08 décembre 1942, le préfet du Tarn requiert une escorte à la gendarmerie pour le transfert du couple ERNWEIN vers Saliers. Le 12 mars 1943 le commandant du camp de Saliers demande à Monsieur BODIN François, poseur de la voie à la gare de Tarbes s’il est “disposé à recevoir, heberger et subvenir aux besoins de vos oncles et tantes ERNWEIN Jean et ERNWEIN Hélène. Dans l’affirmative vous voudrez bien me faire tenir un certificat d’hébergement visé par le maire de votre lieu de résidence. Auquel cas vos parents seront libérés du camp.” Elle décède 09 juillet 1943 à 5 heures au Camp de nomades de Saliers, Camargue, à l’âge de 48 ans.

Acte de décès n° 359 du 09 juillet 1943 à 5 heures au Camp de nomades de Saliers, Camargue, à l’âge de 48 ans, sur déclaration de Bernardini Faticci, brigadier de Police Nationale qui dit avoir vu le défunt.

N’oublions pas son nom !

Hommage collectif lui est rendu chaque 2 août lors du ravivage de la Flamme sous l’Arc-de-Triomphe de Paris.


Parcours géographique


Documents d’état-civil et de police


Documents d’internement


Sources 

Archives Départementales des Bouches-du-Rhône, 142 W 88/1, carnet anthropométrique, très bon état ; 142 W 88/2, billet de sortie, Lettre du préfet du Tarn au commandant de gendarmerie d’Albi, 8 décembre 1942; 142 W 98, fiche d’interné décédés.
Archives Départementales des Pyrénées-orientales, côte FRAD066, 1260 W 88, sorties Rivesaltes. Archives Départementales du Bas-Rhin, côte FRAD067,4 E 247/17, Krautergersheim/1895/NA/25 ; fonds 757D, fiches d’arrestation opérées par la Kripo strasbourgeoise entre 1940 et 1944. État Civil Arles/1943/DE/395.

clichés: AD13, G. Bonin/MNF, T. Leroy/MNF