Émile CAPELOT (1907 † 1960)

Émile CAPELOT, né le 28/07/1907 à 7 heures du matin, Neuville-de-Poitou (Vienne), fils de feu Jean-François CAPELOT (56 ans, horloger réparateur), et de Julie AULARD († avant 1960, sans profession), déclaration faite en présence de Émile LAROCHE, artiste, frère de Albertine CAPELOT (17/01/1911, Thénezay (Deux-Sèvres), marié le 17 novembre 1939 à Limoges (Haute-Vienne), avec Jeanne LAFLEUR (1908-1964). Livret de mariage. dont 7 enfants (Jeanne CAPELOT (09/08/1928, Saint-Cyprien?), Olida CAPELOT (23/08/1930, La Gruyère), René CAPELOT (15/03/1932, Limoges), Lucien CAPELOT (16/12/1935, Limoges), Hubert CAPELOT (15/03/1938, Limoges), Jacques CAPELOT (1942, Saliers † 2012 Limoges), Français, nomade, forain, catholique.

Réside en 1939 avec sa mère, sa femme et sa belle-mère 93 rue de Bellac à Limoges (Haute-Vienne).

Interné au Camp de concentration d’Argelès (Pyrénées-Orientales).

Transféré au Camp d’Hébergement de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), îlot F, le 10 septembre 1941. Évadé le 21 octobre 1941. Retour d’évasion le 04 juillet 1942, matricule 14664. Évadé le 20  juillet 1942, n° de sortie 3580. Retour d’évasion le 24 octobre 1942, matricule 16492.

Transféré au Camp de Nomades de Saliers, le 25 novembre 1942, n° de sortie 6532. Interné au Camp de Nomades de Saliers (Bouches-du-Rhône), le 27 novembre 1942, matricule 266, cabane 14. Naissance de son fils Jacques le 23 décembre 1942 au camp. Évadé le 24 janvier 1943. Prison de Cahors (Lot) jusqu’au 03 juillet 1943.

Muté à Fort-Barraux (Isère).

Décédé le 21 novembre 1960 à Condat-sur-Vienne (Haute-Vienne), en son domicile, à l’âge de 53 ans. Déclaration de son fils, René CAPELOT (1932), manœuvre.


Parcours géographique


Documents d’état-civil et de police


Documents d’internement

 


Sources 

AD13, 142 W 84 ; 142 W 98 Mutations.

AD66,1260 W 88, sorties Rivesaltes.

Etat civil 1907/NeuvilledePoitou/N/38 ; 1939/Limoges/M/ ; Condat/Vienne/1960/D/9.