Elisabeth OHL (1896 – )

Elisabeth OHL, ouvrière d’usine française, (1896 – )

Née à Mannheim (Baden-Württemberg, ALLEMAGNE) le 30/04/1896, fille de Antoine OHL (1868-) et de Anne Marie KRAEMER (1872-), sœur de Marie-Madeleine OHL (20/08/1901, Hatten) internée avec son enfant au camp de Brens du 02 juin 1941 au 25 février 1943). Mariage le 10 octobre 1918, à Soultz-sous-Forêts (Sulz-unter-Wald, Bas-Rhin), avec Pierre MŒCKES (1893), manœuvre journalier Français, né MŒCKES, Peter, le 11/11/1893 à Gries (Bas-Rhin), fils de Frédéric MŒCKES (08 février 1872, Gries), vannier), et de Christine RESCH (18 avril 1873, Ettendorf); dont 9 enfants (Marie MECKES (1929, Haguenau), Lucien MECKES (1932, Haguenau), Émile MECKES (1933, Haguenau), Jacques MECKES (1935, Haguenau), catholique.

Réfugiée du Bas-Rhin dans le département des Vosges, expulsée avec 76 autres nomades le 04 juin 1940, vers l’Indre. Carte Nationale de priorité n° 2 109. Internée au Camp d’Hébergement de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), îlot K, le 17 mai 1941, matricule 9 278. Évadée le 04 octobre 1941. Reprise à Lyon (Rhône). Retour d’évasion le 03 avril 1942, matricule 14 082. Transfert n°1 710 le jour même au camp du Barcarès (Pyrénées-Orientales). Retour au camp de Rivesaltes le 07 juillet 1942, matricule 14 953. Transfert n° 6 798 au camp de Nomades de Saliers le 25 novembre 1942. Internée au camp de Nomades de Saliers (Bouches-du-Rhône) le 27 novembre 1942, matricule 178, cabane 24. Libérée le 11 mai 1943, destination Villeurbanne, 16, rue Roposte (Rhône).


Parcours géographique


Documents d’état-civil et de police


Documents d’internement


Sources 

AD Bouches-du-Rhône, FRAD013, 142 W 83 ; 142 W 98 Libérés. AD Indre, FRAD036, 807 W 48, IMG_7748.  AD Pyrénées-Orientales, FRAD066, 1260 W 78 & 1260 W 88, sorties Rivesaltes. Etat civil Soultz/1918/MA/5 ;