[:fr]Nicolas HENRIQUE (1900 † 1943)[:]

[:fr]

Nicolas HENRIQUE, Français, né le 16 janvier 1900 à 8 heures du soir, à Nontron (Dordogne), route de Saint Bourdoux, fils de Georges Jean HENRIQUE, vannier, 21 ans, actuellement soldat au 14e bataillon d’Artillerie à pied, 7e batterie, détaché à l’Ile d’Aix (Charente-Inférieure), et de Julie DICK, 18 ans, sans profession, tous deux sans domicile fixe ; père de deux enfants, Andréa et Constant, nomade,

Mobilisé en 1940,

Interné au concentration de nomades de Poitiers (Vienne)

Transféré au camp de transit de Compiègne (Oise), « parti travailler en Allemagne »

Déporté de Compiègne (Oise) le 24 janvier 1943,

« Mort en déportation » le 30 janvier 1943, matricule 58 462 au KZ de Sachsenhausen (Allemagne), à l’âge de 43 ans…

« Il avait trouvé le moyen de s’évader mais fut ensuite déporté en Allemagne, sans retour ; mort pour la France, sans honneur, parce qu’il avait caravane et chevaux et qu’il était nomade. Également oublié. » (Témoignage de Joseph HENRIQUE)

Ne l’oublions pas !


Parcours géographique


Documents d’état-civil


Documents d’internement


Sources

Témoignage de Joseph Henrique, recueilli par J. Sigot, 1988

Archives départementales de Dordogne, FRAD024_5 E 306/37, Nontron/1900/NA/4.

Archives départementales de la Vienne, FRAD086

FMD

[:]