Jacob KOCIR (1890 † 1944)

Jacob KOCIR, né le 04/04/1890 Stara-Breclava ou Breclav-Lundeburg (Tchécoslovaquie), fils de Frantz KOCIR et de Anna KOCIR, marié à Thérèse SNOWITCKY (1900-1980), 9 enfants dont [Stefan, 1918, Bratislava?], Anna KOCIR (1925, Courléon), François KOCIR (1926, Sancoins), Joseph KOCIR (1928, Sancoin), Joséphine KOCIR (1930, Sancoin), Marie KOCIR (1934, Sancoin), Sophie KOCIR (1935, Sancoin), Jeannette KOCIR (1938, Sancoin † 1985), Robert KOCIR (1939, Sancoin), Thérèse KOCIR (1942, Sancoin), Tchèque, manœuvre tuilier, ouvrier agricole, employé comme manœuvre au camp, catholique.

Entré en France en mars 1925. Carte d’identité n° 40. C.K. 78570. Adresse : Sancoin (Cher).

Interné au camp d’Hébergement de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) le 1er novembre 1942, matricule 16609.

Transfert n° 6011, le 24 novembre 1942 au camp de Gurs (Basses-Pyrénées).

Transféré au Camp de Nomades de Saliers (Bouches-du-Rhône) le 10 octobre 1943, matricule 592, cabane 21, catégorie A.

Dirigé sur le CSS de Noé (Haute-Garonne) le 16 février 1944.

Déporté le 30/07/1944 du Centre de Séjour Surveillé de Noé (Haute-Garonne), convoi 81, matricule 69363 à Buchenwald,

Assassiné à Buchenwald, le 04 octobre 1944, à l’âge de 54 ans…

N’oublions pas son nom !


Parcours géographique


Documents d’état-civil et de police


Documents d’internement


Sources 

FRAD013 142 W 81 Enfants, Factures 1943 – Internés travaillant au camp – Régie d’avances. 1944/02 Sommes à payer aux Nomades; 142 W 90-0363 ; 142 W 98 fiche d’interné Mutations.

FRAD066, 1260 W 88, sorties Rivesaltes.

FMD.